AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[EC] Bérénice A. Khephren ~ Attention je mords.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
My name's Bérénice A. Khephren
& I'm Vieille "Vingtenaire"

♣ PSEUDO : Architecture in Helsinki
♣ INSCRIPTION : 02/11/2011
♣ MESSAGES : 9
♣ POINTS RP : 14
♣ AVATAR : Kaya Scodelario


MessageSujet: [EC] Bérénice A. Khephren ~ Attention je mords. Mer 2 Nov - 14:41

KHEPHREN Bérénice Amona

Informations Centrales

Bonjour, je me présente, je m'appelle Bérénice Amona Khephren, je suis né(e) en 1335 à Alexandrie, j'ai donc 676 ans. Je suis célibataire, et il semblerait que je fasse partie des vieux vingtenaires. J'ai comme profession celle d' écrivain. Je suis de nationalité égyptienne. Je crois que j'ai tout dis concernant les informations générales me concernant, passons à présent à la suite si vous le voulez bien.
Caractéristiques
Durant son enfance, Bérénice a toujours été une fille assez discrète qui se fondait parfaitement dans la masse. Elle a évidemment intrigué bien des personnes car son comportement montrait une maturité très avancée; derrière ces yeux bleus enfantins se trahit une intelligence très poussée. C'est cette intelligence qui l'a faite restée dans l'ombre. Depuis la mort de sa famille, Bérénice s'adapte pour survivre, la solitude fait partie de son quotidien et elle accompagne cela de quelques dangers, qui pimentent son existence. A travers les âges, Bérénice acquit une immense patience, aucun trait de frustration ne se lit jamais sur son visage; elle parle d'une façon toujours très calme et sa voix ressemble plutôt à un murmure qu'à un son imposant. Cette attitude lui a alors valu un charisme grandissant au fil des années. Plusieurs catastrophes lui ont valu de grandes pertes, elle s'est longtemps sentit rejetée par la Terre elle-même comme si sa nature répugnait tout autour d'elle. Bérénice a fait de son calme un masque permanent, de son charisme son atout principal; n'ayant jamais rien à perdre, elle se divertit par les chantages qu'elle fait aux autres ou encore les fêtes auxquelles elle assiste, notamment en France, qui fut une sorte de renouveau pour elle. En effet, sa discrétion et sa froideur lui valurent une montagne de surnoms, notamment dans les salons où elle se plaisait à se rendre, beaucoup de grandes dames voulaient s'entourer de "la fille-fantôme", comme si elle avait été une bête de foire. Cela n'affectait pas vraiment Bérénice, elle s'amusait à contempler les gens autour d'elle, ceux qui vont mourir un jour. C'est durant cette période qu'elle rencontre un homme pas comme les autres, un homme à qui le silence plaisait. Pour elle, l'amour est un sentiment bien compliqué qu'elle a du mal à comprendre. Mais cette expérience auprès de lui a rendu Bérénice très protectrice; mais sa solitude a repris le dessus lors du décès de sa famille. Depuis cette période, elle aime errer tel un fantôme, celui pour lequel on la prenait en France. Malgré ces événements, on a toujours attribué à la jeune fille beaucoup de charme et son mystère avait beaucoup de succès auprès des hommes. Elle se plaisait à rendre les hommes fous, à jouer et cela de manière intelligente. Son style vestimentaire a toujours était plus ou moins aguicheur selon l'époque. Ces dernières années, ses activités ont beaucoup tournées autour des trafics illégaux, ce qui l'a rendu accro dès le début de la Seconde Guerre mondiale à la cigarette. Physiquement, le surnom de fille-fantôme qui lui était attribué correspondait aussi; en effet, une des caractéristiques principales de Bérénice est qu'elle n'a jamais bronzé, son teint est aussi blanc que la porcelaine, ce qui participe à son charme grâce au contraste rendu avec ses grands yeux bleus. Peu après son retour en Egypte, Bérénice décida de marquer son histoire, de l'immortaliser, elle se fit donc tatouer sur le dos tous les noms des villes où elle s'était rendue pour une période supérieure à 4 mois.

Test de RP
Les journées étaient si banales pour Bérénice depuis quelques mois qu'elle espérait secrètement apprendre de nouvelles choses à propos de la Nefertiti Agency, afin de pimenter son existence. La routine avait pris place et cela dès qu'elle sortait de son lit afin d'entamer le rituel douche-petit déjeuner-cigarette. Les bonnes périodes étaient-elles toutes passées ? Devait-elle comprendre par cet ennui qu'il était tant pour elle de déménager de nouveau ? Elle n'en ressentait pourtant pas le besoin. Non, depuis quelques jours, Bérénice était obsédée par le fait que malgré son jeune physique, elle ne serait plus surprise par la vie. Les temps modernes sont si ennuyants, pensa-t-elle en mettant sa tête dans ses mains, les coudes posés sur la table du café où elle s'était rendu une heure plus tôt. Des bulles flottaient à la surface de son jus de pomme et les glaçons avaient déjà fondus; elle mit la paille entre ses lèvres et en bu une gorgée. Elle voulait un nouveau départ, trouver une idée qui changerait tout, qui donnerait un sens à son existence infinie. Bérénice étala devant elle des feuilles et son paquet de tabac et se roula une cigarette. Elle s'amusait à penser que ce petit truc tuait les gens au bout de longues années mais qu'il n'en serait rien pour elle. Je suis invincible, se répétait-elle souvent. Elle porta la roulée à ses lèvres et sortit quelques livres égyptiennes de son portefeuille. Lorsqu'elle l'ouvrit, elle contempla la photo d'un homme et de la petite fille qu'il tenait dans ses bras; elle passa un doigt dessus en aspirant une bouffée de cigarette, qu'elle recracha aussitôt. Derrière la photo était inscrit une date: 1856. L'encre s’effaçait peu à peu; tout comme le passé de Bérénice. Elle rangea ses affaires dans son sac et se leva pour partir. Quelques regards furent attirée vers elle, vers son short plus précisément. Quoi de mieux que la provocation dans un pays où les femmes sont plus cachées qu'autre part ? Mais Bérénice choisit bien son publique: pas question de s'ennuyer parmi la population égyptienne, trop archaïque à son goût. Non, ce café est réputé pour sa clientèle étrangère qui passe des hauts patrons américains en déplacements professionnels jusqu'aux héritiers russes, venus savourer les formes féminines du Sud. Lorsqu'elle sortit de l'enceinte du café, elle comprit que la routine allait disparaître, bientôt. Elle avançait dans la rue en se déhanchant, provoquant, cigarette à la bouche. Ce n'était pas par hasard que ces trois hommes en costume marchait au moins quinze mètres derrière elles. On repérait Bérénice facilement dans la foule, pas besoin de se rapprocher. Elle jeta son mégot de cigarette par terre et se retourna, pour s'arrêter au milieu de la foule grouillante. Elle fixait les trois hommes, sans ressentir aucune peur, affichant une sérénité presque énervante. Après avoir affiché un sourire provocateur, elle montra son majeur aux agents de la Nefertiti Agency et se sauva dans la foule.





Histoire
1350 ~ Alexandrie, Egypte

15 ans. Bérénice venait juste d'atteindre ses 15 ans lorsque son père avait été tué par la peste noire, deux ans après la mort de sa mère et de son petit frère causée par cette même maladie. Elle avait débuté en 1348 et avait emporté avec elle un tiers de la population égyptienne. Des enfants, des familles, tous disparus, comme celle de Bérénice. Dieu seul sait par quel miracle elle a échappé à cette mort douloureuse, bien que sa survie fut périeuse: pendant 4 ans, elle avait érré dans les rues de la grande Alexandrie, devenue la plus grande nécropole de la seconde partie du 14ième siècle. La ville et sa population eurent du mal à se renforcer et cela décida Bérénice à partir loin de son pays natal, pour échapper à la pauvreté qui l'entourait et dont elle était victime. Elle partit alors un mois après ses 19 ans.

1354 ~ Naples, Italie

Le voyage de Bérénice l'a conduite à Naples, ville côtière de l'Italie; elle y débarque avec plusieurs immigrés égyptiens, qui contrairement à elle, transportaient avec eux tous les biens qu'ils possédaient, ce qui se résumait à quelques meubles. Cherchant à tout prix à éviter la pauvreté à nouveau, la jeune femme effectuait quelques travaux, dignes des esclaves, mais qui lui permettait de pouvoir acheter quelque chose à manger, elle vécu alors quelques semaines, dans la rue en cherchant différentes besognes à effectuer. C'est dans le port de la ville où elle travaille qu'elle rencontre un pêcheur avec qui elle se lie d'amitié. L'homme qui ne pouvait s'empêcher d'avoir pitié de la situation précaire de Bérénice l'aide à trouver un travail dans une taverne de la ville et lui offre le gîte. Elle travaillera alors 11 ans ici et participe à la popularité de la taverne. En effet, nombreux sont les hommes qui venaient passer du temps avec "l'Egiziana", autour d'un verre. Ce qui explique la longue durée de travail de Bérénice est son physique en particulier, qui a toujours été peu commun: en effet, il était très rare de trouver des égyptiennes aux yeux bleus. Dès 1365, les premières remarques apparaissent concernant son physique, les gens avaient évidemment bien remarqué qu'elle ne changeait pas et qu'à 30 ans, elle avait le physique d'une jeune femme de 20 ans. Bérénice eu alors droit a plusieurs surnoms tel que "Juventas", qui était la déesse romaine de la jeunesse, et son nom parcourait ainsi rapidement la ville. Ne comprenant pas ce phénomène et par peur d'être en danger, Bérénice s'exile dans le massif alpin.

1365 - 1448 ~ Massif Alpin, Italie

Cette nouvelle liberté offre à Bérénice un réel sentiment d'autonomie et d'indépendance. Certes, elle ne comprenait pas pourquoi elle ne changeait pas à travers les âges et cela fut l'élément déclencheur de sa schyzophrénie. En effet, la folie s'emparat rapidement d'elle et elle se persuada être alors victime d'une malédiction lancée par les dieux égyptiens car elle avait quitter son pays d'origine. Elle reste alors cachée, pendant une centaine d'années, son comportement humain semblait disparaître puis réapparaître, comme si elle penchait entre une nature animale et une nature humaine. Durant cette période, en 1402 exactement, elle sa fait repérer par un voyageur dans les montagnes. En effet, il découvre presque un tableau satanique: Bérénice était allongée sur le sol, la tête vers le ciel, les yeux dans le vide et fredonnait ce qui semblait être une chanson égyptienne. Pour courroner cette scène de folie, elle s'était grâce à de tranchantes pierres entaillé les paumes des deux mains où étaient déssinés dans la chair et dans chaque main l'oeil d'Horus. Prit par la peur, le voyageur s'enfuit et la rumeur comment quoi le massif Alpin est habité par une sorcière remonte à cette époque; en effet, la population la surnomme alors La Strega (La Sorcière en italien). Devenue un tromphée à trouver pour quelques aventuriers, Bérénice tente de se cacher et le contact qu'elle peut avoir avec ces êtres humains lui redonne l'envie de rentrer de nouveau dans la civilisation.

1448 - 1560 ~ Naples, Italie

Lors de son retour en ville, le premier reflexe de Bérénice est de retourner dans la taverne où elle avait travaillé. Lorsqu'elle constate que les propriétaires ont changé, que la façon de s'habiller également aussi, elle ne peut qu'accepter l'existence de la malédiction que lui ont lancé les Dieux Egyptiens. Elle erre alors dans la ville portuaire, mais elle effraie les gens. En effet, les cicatrices au creux de ses mains, laissées par les dessins de l'oeil d'Horus affole les gens qui la voient. Elle est alors accusée de sorcellerie, sans que les gens sachent qu'elle même était La Strega; tous les signes religieux en opposition avec la religion contemporaine de cette époque en Italie était vue comme de la sorcellerie. Bérénice comprend tout de même que c'est son physique si particulier qui va tout de même la faire échapper à la mort: elle est envoyée dans un harem, où elle est censée côtoyer les plus belles femmes, au service des grands hommes. Elle se fait tout d'abord discrète, étudie le comportement des femmes qui l'entourent, son instinct de survie lui faisant comprendre qu'il est capital pour elle d'arriver à se fondre dans la masse, d'adapter son comportement, ce qui est bien difficile lorsqu'on a passé presque 100 ans coupée du monde. Adaptant son comportement, elle devient alors célèbre pour sa beauté et sa jeunesse, et devient une des favorites, bénéficiant alors de quelques avantages. Elle reste alors ainsi 12 ans, attendant avec une patience qu'elle apprit à acquérir. En 1456, un tremblement de terre sévit à Naples et la ville subit d'importants dégâts, mais cela lui permet de s'échapper dans la confusion. Sa connaissance du monde chaotique qui l'avait entouré en Egypte lui était bien utile. Alors âgée de 121 ans, Bérénice commence seulement à accepter sa nature et comprend que grâce à cette opportunité de vivre pendant un temps indéfini, elle est intellectuellement supérieur aux autres. Même si cela paraît surprenant, cette période correspond vraiment à la naissance des idées noires et morbides dans l'esprit de Bérénice. Elle décide alors de publier un livre en italien, intitulé "La Strega" où elle dit imaginer l'histoire de la sorcière des montagnes, alors qu'elle laisse une sorte de témoignage de son histoire. Elle décide de publier ce livre sous un pseudonyme masculin, afin que celui-ci soit véritablement diffusé. Mais, la manière d'écrire ne correspond pas à l'époque, Bérénice a des idées trop avancées pour son temps, et son livre ne rencontre pas de succès, deplus, très peu de gens savent lire à cette époque. Le livre lui attire la colère de l'Eglise qui l'accuse alors de magie noire et d'incitation à la pratiquer, à travers son livre. Même si grâce à son pseudonyme, elle ne risque pas d'être attrapée, elle préfère tout de même partir, pour éviter tout danger et arrive en Allemagne en 1560.

1560 - 1612 ~ Munich, Allemagne

L'arrivée de Bérénice en Allemagne s'effectue durant la période des alliances. Elle s'installe en Bavière où elle parvient rapidement à trouver un poste de domestique auprès du dirigeant de l'époque: Rodolphe II. Très vite, ce dernier remarque que quelque chose de peu commun est logé en Bérénice et il s'arrange afin de s'en trouver proche aussi souvent que possible. Après 14 ans à son service, alors que Bérénice essaie tout de même de rester le plus discrète possible, l'homme s'aperçoit de son physique inchangé et la courtise afin d'en faire sa maîtresse. Ces agissements étaient tout simplement dans une optique stratégique: il voulait à tout prix, grâce au "don" de Bérénice ou quoique cela puisse être, gagner suffisament de notoriété afin d'être plus puissant. La jeune femme, voyant là une opportunité de faire connaître ses écrits dans un autre pays et de peut-être trouver d'autres personnes de sa nature, cède aux avances de Rodolphe II et devient ainsi la favorite. A la fin du règne de Rodolphe II, en 1612, elle le quitte car cette relation n'a finalement servie a rien, Bérénice n'a pas avancé dans sa quête; elle part alors très vite en Espagne, par peur d'être emprisonnée de s'être moquée de l'empereur.

1613 ~ 1748 - Madrid, Espagne

A cette époque, Madrid n'est pas une ville véritablement développée, ce n'est que plus tard, qu'elle prendra de l'importance. Bérénice échappe à la guerre de Trente Ans, en vivant caché dans la cave d'une bâtisse, en compagnie d'une famille d'immigrés algériens; les conditions de vie sont extrêmement difficile durant cette période. En 1648, elle part alors vivre dans une ferme à la campagne chez un couple de personnes âgées à qui elle avait rendu de nombreux services durant la guerre, ils la traitent alors comme leur propre fille. Elle reste ainsi, cloîtrée dans cette campagne pendant 120 ans, seule, alors que le couple qui l'avait reccueilli était décédé la 5 ième année après son arrivée. La solitude l'envahie alors de nouveau, et le fait de devoir encore faire face aux décès de personnes qui lui sont proches. Les conséquences de la guerre sont aussi très rudes et la santé mentale de Bérénice se fait de plus en plus fragile, et elle devient agoraphobe au fil du temps. La jeune fille voyage alors souvent seule, elle fait quelques escales dans diverses villes, peu peuplées. Elle profite de cette route sans fin afin de se reposer autant physiquement que mentalement. Le fait de vivre dans la nature l'apaise et ses idées redeviennent plus claires. Durant cette période, elle réfléchit beaucoup à son avenir et à la manière dont elle doit se comporter afin de rester en vie et de se fondre dans la masse. Bérénice comprend qu'elle n'a pas encore donné la sens qu'elle voulait à sa vie, elle ressent une forte envie de retrouver des personnes qui lui sont semblables et de les aider à surmonter les difficultés d'intégration et la solitude qu'elle a connu. Grâce à son expérience au cours des temps, elle accepte sa nature et se promet d'utiliser sa jeunesse éternelle afin de rendre service au gens.

1748 - 1773 ~ Valence, Espagne

Bérénice regagne alors la ville, afin de se renseigner, d'observer la population, de repérer qui pourrait être comme elle. Tout en s'efforçant de rester discrète dans ses recherches, afin de ne pas inquiéter ou être aux centres des attentions, elle se rend souvent dans les bibliothèques et se renseigne sur son pays, les dieux et les malédictions. Pendant 5 ans, Bérénice étudiera l'égyptologie afin de maîtriser le sujet. La jeune fille s'efforce de ne pas exposer son savoir car il est souvent mal vu pour une femme de trop montrer ses idées. Lorsqu'elle sent qu'elle doit quitter la ville, afin de découvrir de nouvelles choses, d'accéder à d'autres documents, elle commence sa route. En 1773, elle fait une escale de 6 ans en Angleterre où elle travaille chez un poissonnier et où elle passe le reste des ses journées à rechercher de précieux documents, mais ceux-ci se faisant rare, elle décide de repartir, afin de se rapprocher un peu plus de l'Egypte, qu'elle sent être le point centrale de cette affaire. Mais une chose inquiète Bérénice, c'est le fait qu'elle n'est pas vraiment croisé d epersonnes qu'elle pensait lui ressembler. Une période de doute commence alors pour elle, et elle persistera jusqu'à son retour au pays des pharaons.

1779 - 1939 ~ Paris, France

Bérénice arrive dans le Sud de la France en 1779 et erre de nouveaux dans les rues, à cette époque, elle avait l'impression d'avoir passé la majorité de son existence à mandier. Mais elle arrive au bout de quelques mois à trouver un emploi chez un cordonnier bienveillant, qui la loge mais ne lui offre pas de salaire. Elle décide alors de partir pour la capitale en 1781. Elle se remet alors à l'écriture, mais ne sait plus vraiment comment exposer ses idées, cela du à ses doutes, mais dès 1789, ses écrits prennent beaucoup d'importance grâce à la Révolution. On accepte ses idées qui vont à l'encontre de la religion. Mais avant cela, elle étudie la population et met ses idées en place dans un bar où celle-ci ne se cache pas pour vivre comme elle l'entend. Son physique oriental attire alors les regards, elle intrigue beaucoup de monde et, au bout de quelques temps, le patron la paie pour qu'elle vienne tout les jours et fasse tourner l'affaire. Mais Bérénice ne partage jamais son véritable nom, elle préfère les surnoms et garder pour elle, ce qui lui reste de privé, à savoir son prénom et son "don" secret. En 1800, la Cour entend parler d'elle et elle est alors conviée à s'y rendre. Bérénice voit ici l'occasion de partager ses livres et n'hésite pas une seconde. Le pays des lumières lui plaît, elle se sent inspirée et devient une des femmes les plus en vogue et enviée de France, notamment grâce à son indépendance; elle subit alors une célébrité qu'elle n'a pas véritablement désirée. Elle profite de cette notoriété pour accéder à d'anciens écrits français, qu'elle passe le plus clair de son temps à étudier, devenant ainsi l'intrigue principale de la Cour. Abituée, Bérénice ne fait même plus attention aux remarques vis à vis de ses études, car elle sait qu'elle aura besoin de ces savoirs dans 100 ans, quand les gens qui la critiquent à présent, seront décédés depuis bien longtemps. En 1845, lors d'un après midi en compagnie des grandes dames de France, elle fait la connaissance d'un nouveau riche: le nouveau bras droit de Napoléon. Il devient le nouveau fantasme de la cour, mais lui est plutot séduit par l'indifférence, la calme et l'intelligence de Bérénice. En 1847, il la demande en mariage. Bérénice - en avance sur le temps - préfère tout de même rester une femme libre, mais les autres trouvent ca étrange qu'elle ne désire pas se faire entretenir, alors pour ne pas se faire plus remarquer, elle accepte. Elle se marie alors à 512 ans et connait un véritable amour. En 1842, nait sa fille unique. En 1854, lors de l'apparition de la photographie, Bérénice immortalise un portrait avec sa famille. Mais 4 ans plus tard, en 1858, son mari est accusé de trahison envers les Grands du royaume, pour une raison qui restera à jamais inconnue pour Bérénice. Il est emprisonné jusqu'à ce qu'il meure, un an plus tard, d'une maladie. En 1860, alors que la fille de Bérénice a atteint ses onze ans, elle se fait tuer en ville, par des brigands. Dès l'emprisonnement de son mari, Bérénice se fait rejeter par la Cour et disparaît durant 50 ans. Elle abandonne d'abord ses recherches, et sombre pendant quelques années dans une depression. 5 ans après, une fois son deuil fait, elle repart sur la route. Bérénice, rejetée doit à tout prix partir, afin de se protéger. Grâce à l'héritage qu'elle avait tout de même obtenu de son mari, elle achete une maison de campagne et y passe donc 50 ans. Elle envoie des enfants du voisinage en ville afin qu'ils lui ramènent des livres -pour qu'on ne la remarque pas- et elle passe le plus clair de son temps à étudier les légendes de tout les pays: tout y passe, même celles qui ne ressemblent pas à ce qui lui arrive. Bérénice se persuade alors que l'origine certaine de cette jeunesse doit être l'Egypte. ELle se pose alors de nombreuses questions, évidemment croyant à sa religion, elle n'exclue toujours pas l'existence des Dieux et de leur puissance sur le monde humain; et est persuadée que les yeux d'Horus dans ses mains sont des signes qui montrent qu'elle doit résoudre ce mystère, comme s'il s'agissait d'une mission divine. En 1910, elle revient en ville et se fascina pour la politique. Malgré la période de Première Guerre mondiale, elle vécut assez bien, travaillant et cachant son savoir afin de ne pa se mettre en danger. Durant cette période, elle se fondit complètement dans la masse, avec une incroyable patience et s'efforca d'arrêter toutes ses reches sur la mythologie et toutes les choses qui paraissaient obscures pour cette période. Peu après, elle observa, toujours depuis la France, avec attention, la montée du nazisme, dans laquelle elle voyait une véritable menace. En 1939, comprenant que la situation ne faisait que se dégrader, elle quitta le pays afin de se protéger, ce qui devint sa mission capitale, afin de préserver ses savoirs, plus que sa propre vie.

1939 - 1990 ~ Alexandrie, Egypte

Bérénice tenta un come-back sous son pseudo masculin, qui avait subi tant de menace en Italie, quelques siècles auparavant, mais cette tentative échoue à nouveau. Elle put alors reprendre avec enthousiasme ses recherches, se trouvant plus proche que jamais de la source de sa particularité. Elle partit alors visiter -quelques fois sans autorisation- les pyramides, avec parfois une facilité consternante à en sortir sans se perdre. Elle se sentait chez elle, dans son élément. Comme si l'époque où sa mère la bordait avant de dormir était hier. Certes elle avait constaté que le monde était devenu fou, mais elle y avait survécu. Elle résisterait maintenant, elle était devenue forte et était persuadée que maintenant, c'était son tour d'aider les personnes en difficulté. Peut-être qu'un jour quelqu'un remarquerait que ses écrits ressemblaient étrangement à ce qu'il avait vécu et la contacterai, réussirait à la trouver. En 1950, dans un élan d'originalité, Bérénice se fit tatouer dans le dos une cinquantaine de noms de villes: celles dans lesquelles elle s'était rendue durant toute son existence, afin de rendre ses joies et tristesses encore plus présentes. En 1970, elle publie pour la première fois un livre sous son vrai nom. Celui-ci traite de son problème de jeunesse et il est accueilli fièrement par un public tourné vers la lecture fantastique. L'acceptation de ce type d'histoires par les populations représente un grand pas pour Bérénice, qui peut alors exposer ainsi ses pensées, et ses recherches. En revanche, dans ce même mivre, elle expose également son étude des autres pays, les pays européens, qui montent en puissance. S'en suit alors une grande polémique en Egypte. Elle comprend alors que c'est la provocation qui aidera à faire connaitre ses oeuvres. La même année, elle se fait, grâce à la notoriété de son livre, contacter par la Nefertiti Agency, qui semble comprendre que les constatations et expériences dont Bérénice fait allusion dans son livre ressemblent vraiment à du vécu. Bérénice, grâce à l'esprit critique qu'elle a acquis à travers le temps comprend rapidement les intentions de la société; elle comprend également qu'elle doit trouver des gens, qui comme elle sont recherchés par la Nefertiti Agency, et cela avant la société.

1990 ~ Le Caire, Egypte

En 1990, Bérénice emménage au Caire, afin de s'approcher de la Nefertiti Agency, et ainsi des gens que la société recherche et qui pourraient ne pas vieillir non plus. Elle essaie ainsi de forcer la société à se focaliser sur elle, afin que les autres personnes comme elles puissent être sauves et elles espèrent ainsi gagner un peu plus de temps, afin de les trouver. Son lieu de résidence est secret et elle erre souvent en vie, cherchant discrètement les gens qui semblent d'une autre époque, ceux que l'on remarque dans la rue parce qu'on a l'impression qu'ils viennent d'un autre monde. Mais peut-être sont-ils comme elle? Avec un camouflage parfait. Bérénice se cache ainsi en Egypte, esperant détourner l'attention de la NA et de découvrir leur véritable intention afin de s'opposer à eux si besoin.

Derrière l'écran
Prénom / Pseudo du Net : Architecture in Helsinki
Votre Célébrité : Kaya Scodelario
Comment avez vous connu le forum : Sammix !
Votre avis sur le forum : J'aime bien, j'ai juste un peu de mal avec le design .
Autre chose à dire : /


Dernière édition par Bérénice A. Khephren le Dim 6 Nov - 16:29, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
My name's Lukas Morgan
& I'm Vieux "Vingtenaire"

♣ PSEUDO : Z-084
♣ INSCRIPTION : 29/10/2011
♣ MESSAGES : 123
♣ POINTS RP : 135
♣ AVATAR : Kellan Lutz


MessageSujet: Re: [EC] Bérénice A. Khephren ~ Attention je mords. Mer 2 Nov - 15:49

Bienvenu jolie damoiselle ~
Très belle fiche et une personnalité intéressante. Au plaisir de rp avec toi ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
My name's Bérénice A. Khephren
& I'm Vieille "Vingtenaire"

♣ PSEUDO : Architecture in Helsinki
♣ INSCRIPTION : 02/11/2011
♣ MESSAGES : 9
♣ POINTS RP : 14
♣ AVATAR : Kaya Scodelario


MessageSujet: Re: [EC] Bérénice A. Khephren ~ Attention je mords. Mer 2 Nov - 16:00

Merci beaucoup; pas de souci pour le RP Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
My name's Méshyt S. Senedj
& I'm Fondatrice - Vieille Vingtenaire

♣ PSEUDO : Sammix
♣ INSCRIPTION : 25/08/2011
♣ MESSAGES : 453
♣ POINTS RP : 517
♣ AVATAR : Olivia Wilde


MessageSujet: Re: [EC] Bérénice A. Khephren ~ Attention je mords. Mer 2 Nov - 16:36

Bienvenue à toi Bérénice.
En ce qui concerne les caractéristiques, et le test rp, je n'ai rien à redire, c'est tout bon, par contre pour l'histoire, il va falloir que tu te l'approprie véritablement, parce que là tu as juste repris celle du PV. Je ne doute pas que tu te fondes dans le personnage, mais il te faudra revoir l'histoire afin de la personnaliser un peu tout en gardant la même chronologie.
Après cela, je te validerais avec plaisir Wink

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal-youth.forumzen.com

avatar
My name's Bérénice A. Khephren
& I'm Vieille "Vingtenaire"

♣ PSEUDO : Architecture in Helsinki
♣ INSCRIPTION : 02/11/2011
♣ MESSAGES : 9
♣ POINTS RP : 14
♣ AVATAR : Kaya Scodelario


MessageSujet: Re: [EC] Bérénice A. Khephren ~ Attention je mords. Mer 2 Nov - 18:44

Aha, d'accord, je m'étais demandé justement, je vais faire ca ;p


Dernière édition par Bérénice A. Khephren le Mer 2 Nov - 21:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
My name's Lily-Ann Jeckyll
& I'm Admin' - Nefertiti Scientifique

♣ PSEUDO : Mari-Jane
♣ INSCRIPTION : 25/08/2011
♣ MESSAGES : 41
♣ POINTS RP : 47
♣ AVATAR : Natalie Dormer


MessageSujet: Re: [EC] Bérénice A. Khephren ~ Attention je mords. Mer 2 Nov - 20:41

Bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
My name's Néthi J. Sakakini
& I'm Admin' - Vieille Vingtenaire

♣ PSEUDO : marichou
♣ INSCRIPTION : 03/09/2011
♣ MESSAGES : 53
♣ POINTS RP : 59
♣ DOUBLE COMPTE : /
♣ AVATAR : Nina Dobrev


MessageSujet: Re: [EC] Bérénice A. Khephren ~ Attention je mords. Mer 2 Nov - 20:46

bienvenue un des pv les plus intéressants ^^ au plaisir de voir comment tu vas le tourner Very Happy

_______________________________________________

Self Righteous Suicide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
My name's Falco Y. Winters
& I'm Admin' - Jeune Vingtenaire

♣ INSCRIPTION : 31/08/2011
♣ MESSAGES : 11
♣ POINTS RP : 11


MessageSujet: Re: [EC] Bérénice A. Khephren ~ Attention je mords. Jeu 3 Nov - 12:08

Bonjour et bienvenue parmi nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
My name's Lexa Miller
& I'm Admin' - Habitante

♣ PSEUDO : Ness
♣ INSCRIPTION : 25/08/2011
♣ MESSAGES : 63
♣ POINTS RP : 67
♣ AVATAR : Bonnie Wright


MessageSujet: Re: [EC] Bérénice A. Khephren ~ Attention je mords. Jeu 3 Nov - 16:29

Bienvenue Bérénice farao

_______________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bonniewright-bw.com/

avatar
My name's Alexis K. Chapman
& I'm Modo - Nefertiti Scientifique

♣ PSEUDO : CECILE362
♣ INSCRIPTION : 28/09/2011
♣ MESSAGES : 44
♣ POINTS RP : 66
♣ AVATAR : Kristen Bell


MessageSujet: Re: [EC] Bérénice A. Khephren ~ Attention je mords. Sam 5 Nov - 15:43

Bienvenue parmi nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
My name's Bérénice A. Khephren
& I'm Vieille "Vingtenaire"

♣ PSEUDO : Architecture in Helsinki
♣ INSCRIPTION : 02/11/2011
♣ MESSAGES : 9
♣ POINTS RP : 14
♣ AVATAR : Kaya Scodelario


MessageSujet: Re: [EC] Bérénice A. Khephren ~ Attention je mords. Dim 6 Nov - 16:32

Voilà, histoire postée ! Smile
Merci tout le monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
My name's Méshyt S. Senedj
& I'm Fondatrice - Vieille Vingtenaire

♣ PSEUDO : Sammix
♣ INSCRIPTION : 25/08/2011
♣ MESSAGES : 453
♣ POINTS RP : 517
♣ AVATAR : Olivia Wilde


MessageSujet: Re: [EC] Bérénice A. Khephren ~ Attention je mords. Dim 6 Nov - 16:34

Et bien les modifications que tu as fait me convienne, tu es donc validée en tant que Vingtenaire ^^
Bon jeu parmi nous !

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal-youth.forumzen.com


My name's Contenu sponsorisé
& I'm



MessageSujet: Re: [EC] Bérénice A. Khephren ~ Attention je mords.

Revenir en haut Aller en bas

[EC] Bérénice A. Khephren ~ Attention je mords.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Personnages :: Les Fiches de Présentations :: Les Fiches Validées-